Chair Fraîche

Un midi, dans l’ascenseur avec des collègues. Un député entre. Il me déshabille du regard 15 fois… une avalanche de coups d’œil salaces pendant les cinq étages qui restent à descendre. Je baisse les yeux, je me sens hyper mal, je ne sais plus où me mettre, où poser mon propre regard.

Arrivée en bas, un de mes collègues commente “ah bah dis donc, tu as plu au monsieur », oui apparemment pour certains, je ne suis que de la chair fraîche.”

Assemblée nationale, ascenseur du 101 rue de l’Université

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s