L’effet Baupin

Lendemain de l’affaire Baupin, ambiance un peu particulière à l’Assemblée, vague d’espoir: les choses vont devoir changer désormais, c’est obligé.

Rendez-vous à midi pour déjeuner entre collègues, l’espoir retombe : comme d’habitude, tout le monde se fait la bise pour se dire bonjour, comme d’habitude ce collègue met la main sur mon épaule au moment de la bise, mais ce jour là, il retire sa main comme s’il s’était brûlé et ajoute en riant “Oups ! J’ai le droit de faire ça ou c’est une agression sexuelle?”. Tout le monde rigole, moi y compris. Oui c’était drôle, mais au fond de moi je me dis: j’espère que tout le monde voit où sont les limites, que tout le monde sait ce qu’ “agression sexuelle” veut dire. Je n’en suis pas sûre.

Assemblée nationale, rez-de-chaussée du 101 rue de l’Université  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s