« Tu n’as pas idée de l’effet que tu fais aux hommes quand tu les abordes comme ça. »

aborderLe soir des résultats de la présidentielle, alors que mon parti sort victorieux et que de grandes fêtes s’organisent dans les départements de France en présence des élus locaux et des ténors fraîchement rassurés de prendre place dans leurs ministères promis respectivement, je bise avec joie mon mentor que je sais être promu, doublement ravie que cela présage la réélection de mon député employeur le mois suivant. A cela nous échangeons les politesses et félicitations de rigueur, tout sourire et en toute amitié.

C’est après cela, que je suis prise à partie par un proche de l’élu en question, à l’écart, et m’entends dire : « Tu ne devrais pas te comporter ainsi, tu n’as pas idée de l’effet que tu fais aux hommes quand tu les abordes comme cela. »

Il ne faudrait donc pas que je me plaigne s’il m’arrive quelque chose, semble-t-il sous-entendre.

Une mise en garde qui sonne des plus injustes.

En circonscription, au sein du siège local du parti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s